top of page
  • esere5

Karl Marx

Quel été bien particulier nous venons de vivre !


Entre les vagues de chaleur qui se sont succédées et les incendies ravageurs l'inconfort a été autant psychique que physique.

Maintenant que les choses se posent que va t'il en rester ?

Je ne parle pas des personnes directement touchées dont les traumatismes et les conséquences matérielles auront certainement un impact sur le reste de leur existence. Je parle de nous tous ou plutôt de chacun d'entre nous.


Nous voyons bien que nous sommes dans une période de transition tant au niveau économique, sociétal qu'environnemental...et tout changement est inconfortable.


Ah excusez moi il y a une question. Qu'est ce qui m'a donné envie d'écrire ceci ? Je réponds et je reprends le fil de mon propos. Dans mes séances d'accompagnement il m'arrive de faire choisir un livre à mes clients, en fin de séance, pour recevoir un message en ouvrant une page "au hasard".


Je me suis donc fait ce cadeau moi-même cette semaine et c'est cette citation de Karl Marx qui s'est présentée.

Non je ne prône pas pour le retour du communisme ! Cela m'a renvoyé à l'index de conscience, qui se décompose en trois parties : tête-cœur-corps. Les pensées sont en lien avec la tête, les émotions avec le cœur et les actes avec le corps.

Et bien le changement est lié à la mise en action (vous aurez compris que mon aparté est terminé).

Si nous ne faisons que penser et nous émouvoir, cela ne génère rien sinon un ressenti de mal-être indéfinissable. Comme si nous devenions simplement des spectateurs devant un film.

Et bien dans le film de votre vie, le héros c'est vous. Le héros prend des risques, il montre ses qualités et défend ses valeurs.

Et si vous vous autorisiez à aller vers ce qui vous porte ou vous importe ? Si vous faisiez confiance à ce que vous dictent votre cœur et vos pensées pour le traduire en un pas en avant dans la réalité, que ce passerait-il pour vous ? Vers quoi cela vous mènerait-il ?


En tout cas nous avons une coresponsabilité dans le changement à orchestrer, chacun à notre niveau, et qu'il est temps de se mettre en mouvement, dans l'action.

Ah une dernière chose, le titre du livre dans lequel se trouve cette citation de Karl Marx s'intitule "Espoirs".


Avec toute ma bienveillance.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page